Erasmus University Policy Statement

ERASMUS+ CHARTER FOR HIGHER EDUCATION 2014-2020

ERASMUS POLICY STATEMENT– HAUTE ECOLE EPHEC

 

La Haute Ecole EPHEC organise uniquement des Bachelors (1° cycle) dans les domaines économique et technique. Les filières "Business Studies" sont de très loin les plus importantes en nombre d'étudiants (représentant 87% des diplômés en 2011-12), ce qui oriente fortement toutes les stratégies et activités de portée internationale depuis bientôt 25 ans. En 1988 le tout premier partenariat bilatéral Erasmus fut établi par un professeur ayant des contacts personnels en Allemagne. Grâce à la structure des PIC (ICP) de l'époque, cela s'étendit à une dizaine. 20 ans plus tard, on avait atteint un réseau de 60 IP en Europe, pour frôler les 90 partenariats académiques européens (répartis sur 25 pays) à l'horizon 2014.

Bien sûr, pour diverses raisons (restructurations, manque de similitude des programmes ou changements dans les équipes en charges du suivi), certains partenariats n'ont pas été reconduits.

Depuis 2004 il faut mentionner aussi le programme d'échanges Erasmus Belgica entre les Communautés Française et Flamande en Belgique, source d'échanges de qualité inspirés du modèle Erasmus et qui attire nos étudiants, compte tenu de l'importance de la maîtrise du néerlandais en Belgique.

Avec 9 partenariats bilatéraux, il offre aussi plusieurs accords de bidiplomation : une valeur ajoutée incontestable pour les étudiants qui effectuent avec succès de part et d'autre leur 3° année diplomante.

La globalisation aidant et au gré de rencontres favorables, nous avons aussi conclu quelques partenariats académiques extra-européens avec des universités en Australie, en Chine, au Brésil, aux Etats-Unis, au Mexique et en Russie. Certains séjours impliquent toutefois parfois le versement d'une nouvelle inscription académique pour un semestre ou une année. L'investissement est toutefois jugé très valorisant à long terme par les participants.

Des conventions particulières avec des universités en Ecosse et en Irlande permettent l'obtention d'un second diplôme.

L'objectif à terme est de disposer d'un réseau de partenariats académiques couvrant pratiquement tous les pays européens ou d'essayer de renforcer le nombre de partenariats dans des zones de destinations fort demandées. Ainsi nous privilégierons la prospection de nouveaux partenariats dans des pays tels que la Croatie, la Grèce ou la Suède non encore représentés dans notre réseau. En même temps, nous essaierons de développer les possibilités avec des pays fort attirants pour nos étudiants, comme les Pays-Bas et le Royaume-Uni.

Mais nous serons attentifs à considérer et rechercher des partenariats plus lointains avec des pays économiquement émergents ou importants pour des futurs bacheliers commerciaux, tels que l'Amérique du Sud ou l'Inde. Nous nous efforcerons toutefois de maintenir l'essentiel de notre activité sur le développement de notre appartenance à un espace européen sans cesse élargi, notamment vers l'est et les Balkans.

La conclusion d'accords de bidiplomation ou codiplomation réciproque avec des institutions étrangères ne peut cependant, dans les faits, être une réalité bilatérale avec un flux effectif dans les deux sens, compte tenu du fait que notre institution n'offre pas encore d'année complète diplomante dans une autre langue que le français. Pour le permettre, la législation devrait être adaptée.

Les partenariats sont bien sûr aussi établis sur base de la pertinence de l'offre de cours de l'IP potentielle, de l'existence de modules de spécialisation indisponibles en interne, et de la langue d'enseignement potentielle.

Une grande souplesse dans la gestion est toutefois requise compte tenu des écarts fréquents entre les calendriers académiques (y compris pour les périodes d'examens et de vacances) entre les différents pays de nos partenaires.

La base de données des entreprises belges et étrangères au sein desquelles plusieurs centaines de nos étudiants effectuent un stage d'insertion professionnelle au cours de leur 6°semestre, est gérée par notre Cellule Stages-Emploi, relayée par des professeurs-coordinateurs au sein des départements. De nombreuses activités pédagogiques et projets pratiques propres au fonctionnement des Hautes Ecoles leur permettent de maintenir de nombreux contacts avec le milieu des entreprises. Cet échange continu, concrétisé aussi par la présence de délégués du monde professionnel lors de nos jurys de travaux de fin d'études et de défenses de stages, permet aussi d'adapter sans cesse nos grilles de cours et contenus pédagogiques aux besoins du monde de l'entreprise et ce en adéquation avec les compétences attendues de nos futurs diplômés.

La Haute Ecole EPHEC a rejoint il y a plusieurs années un petit réseau d'institutions similaires qui organisent annuellement une semaine intensive consacrée à un projet pratique, le plus souvent sur une thématique liée au marketing. Dans chaque école organisatrice de ces "International Marketing Weeks", plusieurs dizaines d'étudiants et enseignants issus de plusieurs pays européens (surtout) se retrouvent à travailler dans des groupes mélangés et interculturels, ce qui constitue une sorte de "mini séjour Erasmus" fort prisé. Ainsi depuis 5 ans, des dizaines d'étudiants de 2° année ont la chance de goûter à la mobilité de courte durée, un tremplin potentiel vers un séjour plus long l'année suivante. Mais cela constitue aussi une activité du type "Internationalisation at home" au sein de notre établissement pour ceux qui n'auront pas cette chance.

L'an prochain, nous participerons à un 'Intensive Programme' coordonnée par une IP de la Communauté Flamande dans le domaine des techniques informatiques. Ce sera une première°expérience de ce type pour nos étudiants du Bachelor en Technologie de l'Informatique plutôt peu enclins à la mobilité.

Cela a été évoqué par ailleurs, nous organisons fin 2013 un gros projet pédagogique sous forme d' "International Teaching Week" sur le thème "Skills for doing business in 2020". Fruit d'une initiative conjointe de nos Départements Marketing et Commerce Extérieur, elle vise à confronter et mixer 400 étudiants de 2°année de curricula différents et à la faire bénéficier des enseignements de 20 professeurs étrangers invités pour l'occasion pour toute la semaine. Nous en profiterons pour organiser une "Study abroad fair" animée par nos guest students présents, renforcée par la présence de ces invités qui joueront les ambassadeurs de leur pays et institution d'origine. Les professeurs de la HE EPHEC seront aussi les coaches de ces invités et ainsi directement sensibilisés à une potentielle expérience de mobilité enseignante.

Plusieurs départements de notre Haute Ecole ont fait l'objet ces deux dernières années d'audits-qualité commandés par la Communauté Française. L'importance de la dimension internationale et des activités de mobilité a été soulignée dans les formations professionnalisantes (niveau Bachelor) que nous organisons. Nos instances dirigeantes ont dès lors inscrit dans nos priorités stratégiques d'augmenter encore cette mobilité en volume tout en maintenant un haut niveau qualitatif et un encadrement pédagogique de qualité. Certaines activités de promotion pourront compter sur des fonds propres de l'institution en complément des fonds européens (type OM) octroyés.

Un effort tout particulier sera consenti pour faciliter et encourager les missions enseignantes et de formation, à ce jour pas assez visibles ou optimalisées.

Notre institution englobe aussi une Ecole de Promotion Sociale pour adultes et offre divers Bachelors complémentaires. Notre réseau de partenariats Erasmus devra pouvoir faire bénéficier les étudiants adultes des contacts et compétences académiques et professionnelles qui en découlent.

 

 

 

Dans le passé, certains professeurs invités de la Haute Ecole ont eu l'occasion d'effectuer en complément des interventions dans le cadre de ces "cours du soir" et d'y apporter une touche européenne. De tels potentiels seront mieux exploités à l'avenir pour le bénéfice de l'ensemble de notre communauté éducative.

Une meilleure utilisation des ressources informatiques s'inscrit aussi dans les actions déjà entreprises par notre Cellule Internationale pour la gestion de la mobilité, et progressivement par d'autres départements ou structures internes pour la mise à jour et la diffusion d'informations. C'est spécialement le cas pour les outils SHAREPOINT et la plateforme Intranet E-Campus.

Enfin, nous sommes convaincus que les possibilités de formation continue offertes au personnel administratif et enseignant et les opportunités de maintenir des liens étroits avec d'autres acteurs académiques et du monde des entreprises au sein d'un espace européen et mondial sans cesse élargi, ne peuvent que renforcer notre inscription dans un modèle éducatif en phase avec les défis de demain.

 

JM. GREGOIRE

Institutional Erasmus Coordinator

Haute Ecole EPHEC

MAI 2013