Envie de devenir conseiller en assurances, courtier ou gestionnaire de risques ? Optez pour la formation de bachelier en assurances proposée en cours du soir à l’EPHEC !

Résolument orientée vers les métiers du futur, la formation de bachelier en assurances intègre les aspects techniques, juridiques, financiers et commerciaux liés à la gestion des risques. Le diplômé est capable d’informer, de conseiller et d’identifier l’ensemble des risques, y compris les plus récents, et de connaître les solutions proposées sur le marché de l’assurance.

Dispensés en horaire décalé, les cours sont donnés par des enseignants qui sont des professionnels de terrain. Ils combinent aspects théoriques et cas pratiques.

Outre l’apprentissage des risques classiques tels que l’I.A.R.D. (incendie, accidents et risques divers), l’assurance de personnes, l’assurance groupe ou le maritime, le bachelier en assurances aborde également les nouveaux risques, tels que le cyber risk, les risques couvrant la responsabilité civile des administrateurs d’entreprise, les risques opérationnels, les risques de pollution…

Qualité

L’Agence pour l’évaluation de la qualité de l’enseignement supérieur (AEQES) a procédé les 17 et 18 janvier 2017 à l’évaluation du cursus « Assurances ».

Nous vous renvoyons aux rapports des experts publiés sur le site de l’AEQES.

Suite à cette évaluation, nous avons ajusté notre plan d’action aligné conformément à la ligne stratégique de l’EPHEC EPS.

Télécharger le plan d'action du Bachelier en Assurances

 

Antoine Jongen

Je termine actuellement mes études en Droit et en Assurances.

Grâce à la collaboration de la Haute Ecole et de la Promotion Sociale EPHEC, j'ai pu organiser et gérer au mieux mes années d'études dans ces deux bacheliers. J'ai également pu obtenir plusieurs dispenses tous au long de mon parcours et ainsi alléger mon horaire déjà bien chargé.

Antoine Jongen
Etudiant du Bachelier en Assurances

Derek Van Wassenhoven

Lorsqu’est venu pour moi le moment de booster ma carrière et de changer d’orientation, les cours de promotion sociale se sont imposés à moi.

Dans la branche des assurances, plusieurs personnes m’ont conseillé l’EPHEC. Je ne regrette pas mon choix car l’enseignement qui y est donné me correspond : les enseignants sont du métier et apportent leur expérience et leur motivation, les matières sont centralisées sur l’essentiel et les cas pratiques. De plus, tant le secrétariat que les enseignants sont toujours prêts à écouter les étudiants afin que la cohabitation entre la vie professionnelle, la vie privée et les études se passe au mieux. Tout cela fait que je me sens vraiment à ma place et ne regrette pas mon choix.

Derek Van Wassenhoven
Etudiant du Bachelier en Assurances

Vincent Locus

Nous devons veiller à délivrer un enseignement de qualité alliant transmission des savoirs et surtout des expériences

Déjà 9 années d’enseignement à l’EPHEC ! Et chaque année, je fais le même constat : beaucoup de motivation, de persévérance et d’abnégation des étudiants pour décrocher le diplôme de bachelier. Enormément d’attentes aussi de leur part. Nous devons veiller à délivrer un enseignement de qualité alliant transmission des savoirs et surtout des expériences pour les préparer aux défis à relever dans le monde de l’entreprise. Notre mission d’enseignant s’en trouve d’autant plus exigeante et importante ; il faut viser l’excellence. Mais quel plaisir j’éprouve de pouvoir échanger dans ce contexte, de partager et aussi d’apprendre !

Vincent Locus
Professeur du Bachelier en Assurances

Débouchés professionnels

Le bachelier en assurances proposé par l’EPHEC est reconnu par l’organisme de contrôle FSMA. Il ouvre les portes à de nombreux univers :

  • Intermédiation en assurances

  • Gestionnaire dans les compagnies d’assurances ou dans le secteur bancaire

  • Conseiller en assurances dans les entreprises, mutualités ou coopératives, services publics, autorités de contrôles, associations professionnelles ou encore institutions internationales

Débouchés académiques

Passerelles à l’UCL : https://uclouvain.be/fr/etudier/passerelles/les-masters-accessibles.html

  • Master en gestion de l’entreprise

  • Master en sciences commerciales

  • Master in International Business and Management

  • Master Business Analyst

  • Master en sciences de la population et du développement

  • Master en sciences du travail

  • Master in Management science

  • Master en gestion culturelle

Actualités et agenda

FAQ / Questions pratiques

Le bachelier en assurances de l’EPHEC est reconnu par l’autorité de contrôle en assurances, la FSMA 

Le bachelier en assurances, comme tout bachelier professionnalisant, donne droit à un diplôme homologué par la Communauté française.

Grâce à la modularité du système, il est possible de s’inscrire à l’une ou l’autre Unité d’enseignement. De plus, la participation aux conférences dans le cadre du recyclage régulier des intermédiaires en assurances est possible.

L’ouverture d’esprit, l’esprit critique et de synthèse, la communication efficace, l’aptitude au change management, sont des compétences qui sont développées par le corps professoral.

De plus, le travail en équipe prévu dans certains cours, permet aux étudiants d’augmenter leur sens de créativité et de coopération.

La formation de bachelier en assurances est une formation modulaire qui peut se faire en 4 ans. Vous pouvez cependant, selon vos disponibilités, ne vous inscrire qu’à certains modules et avancer à votre propre rythme.

Vous avez cours les lundis, mardis, et jeudis de 18h à 21h35, ainsi que le samedi (une fois par mois environ) généralement le matin de 9h à 12h30.

Les cours de langue étrangère se donnent le mercredi soir de 18h à 21h35.

Tout conseiller en assurance sera confronté lors de sa carrière avec des clients néerlandophones. De plus, le siège social de la majorité des entreprises d’assurances est installé à Bruxelles. Par conséquent, la compréhension de base est indispensable, le bilinguisme est un atout.

Grâce à un native speaker, le vocabulaire de base est transmis en néerlandais.

L’assurance maritime donne l’occasion de se familiariser avec certaines notions en anglais.

Oui, il y a une langue étrangère prévue au programme. A l’EPHEC, vous avez le choix entre le néerlandais et l’anglais. Au terme de la formation, avant de passer votre travail de fin d’études, il faut avoir réussi un niveau 3 en langue étrangère.

En septembre et fin janvier/début février, nous organisons des tests qui permettent de déterminer votre niveau (test sur ordinateur, suivi si nécessaire d’un entretien oral pour mieux affiner le résultat). Si vous atteignez le niveau requis (UE3 accompli), il n’est pas nécessaire de continuer à vous former en langue.

Oui, bien sûr, le niveau 1 est un niveau débutant, où l’on reprend tout à la base.

Un niveau s’étale sur un semestre. Il est possible d’enchaîner 2 niveaux d’affilée sur une année académique. Si vous débutez au niveau 1, vous pouvez donc clôturer ces cours en 3 semestres.

Comme il s’agit d’une formation modulaire, vous pouvez choisir à quel moment suivre les cours de langues au cours de votre formation.

Oui, bien sûr, veillez cependant à suivre des cours du même type dans une autre école de Promotion Sociale (des cours de 80 périodes et de niveau supérieur et non secondaire). Il vous suffira de nous remettre l’attestation de réussite obtenue afin que nous l’enregistrions dans votre dossier à l’EPHEC.

Oui, dans la formation de Bachelier en assurances, vous devez effectuer 2 stages. Le premier est un stage d’insertion, il faut pouvoir prouver que vous savez vous insérer sur le marché de l’emploi, n’importe quel poste peut donc être pris en compte. Cependant, le 2ème stage doit être effectué dans le milieu des assurances.

Le premier stage est un stage de 6 semaines, le second, 3 semaines.

Pour le premier stage, vous pouvez valoriser votre emploi actuel.

Pour le second, si vous ne travaillez pas dans le domaine des assurances, vous allez devoir l’effectuer pendant vos temps libres ou vos congés.

Vous pouvez réaliser vos stages à votre meilleure convenance, vous pouvez les réaliser en continu ou les scinder (par exemple, un jour/semaine). Veillez cependant impérativement à les clôturer pour les dates de remise des rapports de stage.