Tu es intéressé par le droit ? Curieux, rigoureux, pragmatique, attaché au respect de l’éthique, tu as un sens aigu du contact et des responsabilités ? Avec le bachelier en droit de l’EPHEC, deviens un véritable praticien du droit !

La maîtrise du droit et de ses constants changements s’impose comme un outil indispensable à la bonne gestion et au développement des organisations. Le juriste est responsable de la présentation et du suivi des dossiers relatifs à l’application des lois. Agissant le plus souvent à titre préventif, il se doit d’être créatif. Il est amené à analyser toutes les facettes d’une situation juridique concrète, d’en établir une synthèse et de formuler des propositions.

Dans un contexte de métier en constante évolution, notre bachelier en droit procure une formation juridique complète qui te permet d’exercer immédiatement une activité professionnelle. Il tedonne également l’accès à un grand nombre de masters, y compris en droit.

La formation très pratique, qui met largement en œuvre une pédagogie par projets, est assurée par des juristes pédagogues et/ou praticiens expérimentés. Elle comprend une solide formation en communication, en gestion, en informatique. Et, bien sûr, une formation linguistique active est assurée en néerlandais et en anglais avec, dès le bloc 2, certains cours donnés dans ces langues. Le juriste doit en effet être capable d’assumer la gestion de réunions dans son milieu professionnel, et ceux qui peuvent le faire en plusieurs langues sont particulièrement recherchés.

Grâce à la numérisation des données, le métier de juriste se pratique dans un environnement de travail moderne impliquant l’utilisation quotidienne de bases de données numériques et autres plateformes collaboratives. Il offre de multiples débouchés et les opportunités d’emploi ne manquent pas.

Le bachelier en droit proposé par l’EPHEC est une formation très pratique proposant de nombreuses opportunités d’entrer en contact avec la réalité professionnelle à travers des visites d’institutions, tu auras également la possibilité d’approfondir un secteur d’activité parmi les 3 proposés : le monde civil et pénal, le secteur public et le monde de l’entreprise.

Le bachelier en droit en vidéo

Lancer la vidéo
Philippine de Pierpont - Diplômée Droit 2016

Mon passage à l’EPHEC m’a certainement rendue plus confiante face au monde du travail.

L’EPHEC nous offre l’opportunité de jongler entre la théorie et la pratique. L’expérience obtenue après mes 3 ans d’études m’a permis d’entrer de manière plus sereine dans la vie active. Malgré le marché du travail capricieux, la formation reçue vous donne la chance d’être employable quoi qu’il arrive

Philippine de Pierpont - Diplômée Droit 2016
Team Leader du marché français, luxembourgeois et belge francophone chez EDEBEX

Eva Gultekin

En m’inscrivant, j’étais déterminée à réussir et ai fourni les efforts nécessaires à assumer la quantité importante de travail demandée.

Le côté pratique de l’école nous permet de poser nos premiers pas dans le monde réel du travail, particulièrement grâce au stage du bloc 3. Polyvalents, nous sommes prêts à nous lancer sur le marché de l’emploi.

Lire plus

Mais la haute école peut aussi, avec ses cours dans des petites classes, être une étape rassurante entre les études secondaires et l’université. J’ai découvert avec bonheur un enseignement personnalisé, proche des élèves qui ne sont pas des numéros. Beaucoup de travaux de groupes nous permettent de nous dépasser et je suis très fière d’avoir cette année créé une entreprise fictive. Je suis prête pour créer la mienne ! Avant de me tourner vers l’EPHEC, je me suis inscrite à l’Université Saint Louis car c’était une suite logique par rapport à mes études secondaires en latin-grec. Malheureusement le système universitaire ne m’a ni convaincue ni satisfaite et je me suis tournée vers l’EPHEC, école de commerce, qui propose également un cursus en droit.

Eva Gultekin
Etudiante bloc 3 en Droit

François Cornesse

J’ai choisi d’entamer cette formation pour son côté pratique, principalement. L’EPHEC permet aux étudiants de mettre concrètement en œuvre les principes théoriques vus aux cours à travers diverses activités.

De plus, le rapport étudiant/professeur est facilité par le fait qu’un certain nombre de cours sont donnés en petits groupes. Le dialogue avec le corps professoral est donc plus aisé. Ce qui me plaît également, c’est la structure de moyenne taille de l’école. Tous les étudiants des divers départements sont rassemblés en un seul et même bâtiment. Enfin, les cours que nous suivons nous demandent des préparations et des travaux tout au long de l’année, ce qui permet à l’étudiant de travailler régulièrement et de s’approprier la matière en fonction de l’avancement des cours.

François Cornesse
Etudiant en Droit bloc 2

Younes Kostit

En secondaire, je détestais les math et le cours de Français était celui où je me sentais le mieux. Je voulais aller vers quelque chose de plus littéraire et c’est donc vers le droit que je me suis dirigé.

Ayant doublé deux fois en secondaire, j’étais en perte de motivation et j’avais la sensation d’avoir perdu du temps. J’avais donc besoin de sécurité et la perspective d’acquérir un bachelier à l’EPHEC permettait deux choses : pouvoir travailler ou continuer les études. Ce qui m’a plu à mon arrivée à l’EPHEC, c’est l’orientation pratique des cours. Assister à un cours uniquement théorique m’ennuie et c’est la possibilité de pouvoir aborder le droit d’une manière pratique, avec beaucoup d’interactivité et de travaux, seul ou en groupe, qui m’a fait aimer à la fois la matière et cette Haute Ecole. On est très loin du cliché « le droit, c’est du par cœur ».

Younes Kostit
Etudiant en Droit bloc 2

Jeanne LATIN

Titulaire de trois cours en 1er bachelier en droit, j’ai la grande chance de pouvoir proposer aux étudiants des activités pédagogiques variées.

Certaines allient la rigueur juridique et le travail collaboratif, comme le travail d’analyse d’une proposition de loi en Méthodologie & TP droit; d’autres sont plus personnelles et exigent une prise de recul et une analyse réflexive, comme la rédaction du dossier professionnel de Communication dans lequel chacun est amené à faire le point sur les compétences attendues d’un juriste. La rédaction des syllabus et autres supports de cours est aussi un grand plaisir pour moi qui ai travaillé en maison d’édition. Et parce que ces supports existent, les cours peuvent être consacrés à autre chose que la simple transmission et l’épuisante prise de notes.

Jeanne LATIN
Maître-assistante bachelier en Droit

Marc BERTRAND

A l'EPHEC, j'enseigne le droit européen et international public ainsi que le droit public approfondi dans le cadre de l'option droit public.

Au travers de ces cours, je tiens à préparer et conscientiser les étudiants à leur responsabilité et à leur engagement de (futur) citoyen dans nos sociétés démocratique en Belgique et en Europe.

Lire plus

Après une carrière entièrement exercée dans différentes institutions publiques, j'exerce aujourd'hui la fonction de Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles. J'organise chaque année un voyage d'études à Strasbourg et à Luxembourg pour les étudiants, leur permettant d'appréhender concrètement les capacités acquises à l'issue des cours sur les institutions européennes, mais surtout de rencontrer et d'échanger avec des acteurs de premier plan de ces mêmes institutions.

Marc BERTRAND
Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Professeur de Droit européen et international public et de droit constitutionnel approfondi

Débouchés professionnels

Ton diplôme de bachelier te permettra d’exercer de nombreux métiers en entreprise, dans le monde associatif, les services publics ou les organisations internationales, ...

  • Notamment :

    Conseiller juridique ou financier (particulièrement dans le secteur bancaire)
    Gestionnaire de dossiers du personnel et responsable des ressources humaines
    Responsable d’une agence d’intérim
    Gestionnaire de sinistres ou courtier en assurances
    Conseiller fiscal
    Agent immobilier
    Clerc de notaire
    Médiateur de dettes
    Employé au sein du service juridique d’une administration ou d’un parquet, d’un service d’aide à la jeunesse, d’une mutuelle, d’un hôpital
    Greffier
    Collaborateur parlementaire
    Fonctionnaire de police
    Fonctionnaire européen

Débouchés académiques

Le bachelier en droit donne accès à de nombreux masters, 60 ou 120 crédits, avec ou sans programme complémentaire.

  • En Belgique

    Droit, Etudes européennes, Communication, Sciences politiques, Gestion culturelle, Gestion de l’environnement, Gestion des ressources humaines, Criminologie, Sciences administratives, Sciences du travail, Gestion publique, Gestion fiscale…

  • A l'étranger

    Droit européen et international,
    Antiterrorisme,
    Etudes européennes…

  • Autre

    Il est également possible de compléter la formation en approfondissant la fiscalité, les assurances, voire la comptabilité au sein de notre école de promotion sociale. Nos diplômés ont également accès aux deux instituts professionnels : l’IEC (Institut des Experts-comptables et des Conseils fiscaux) et l’IPI (institut des professionnels de l’immobilier.

Actualités et agenda

Quelles sont les conditions de réussite en application du décret Marcourt ?

24.08.2018

Quelles sont les conditions de réussite en application du décret Marcourt ?

Haute Ecole, EPHEC Woluwe ISAT Schaerbeek EPHEC Louvain-la-Neuve

Il n'est pas toujours facile de comprendre l'organisation des études dans l'enseignement supérieur, et à fortiori les conditions de réussite.

Lire la suite

Notre collègue Marc BERTRAND reconduit à la tête de l’institution du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

13.06.2018

Notre collègue Marc BERTRAND reconduit à la tête de l’institution du Médiateur de la Wallonie et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Haute Ecole, EPHEC Woluwe

Notre collègue Marc Bertrand donne depuis de nombreuses années des cours de droit public et de droit public européen et international à nos étudiants du bac Droit.

Lire la suite

Nos collègues Yves Orlent et Jean-François Vuylsteke à la Une !

24.05.2018

Nos collègues Yves Orlent et Jean-François Vuylsteke à la Une !

Haute Ecole, EPHEC Woluwe ISAT Schaerbeek EPHEC Louvain-la-Neuve

Nos deux collègues ont participé à une "International teaching innovation week".

Lire la suite

FAQ / Questions pratiques

La formation y est beaucoup plus pratique et polyvalente avec un encadrement proche de l’étudiant. Les cours se donnent en classes et, très vite, des projets concrets dans lesquels l’étudiant doit s’impliquer sont proposés. Après 3 années, il y a de réelles possibilités d’emploi, même s’il y a aussi de larges possibilités de continuer des études.

L’outil de travail essentiel du juriste est la langue. Une bonne maîtrise du français, oral et écrit est le principal atout pour réussir. Le juriste lit et écrit beaucoup. Il doit aussi être curieux et méthodique car il est amené à chercher des solutions dans des règles foisonnantes et changeantes. Le programme est conçu pour découvrir de manière progressive l’ensemble des branches du droit en commençant par les fondements.

Si tu n’as jamais fait de néerlandais, ou maximum 2h par semaine et pas pendant les 2 dernières années d’humanités, tu pourras intégrer le niveau néerlandais débutants. Mais pour travailler à Bruxelles, la connaissance du néerlandais est très importante. Il s’agira donc de progresser sérieusement !

Les étudiants doivent atteindre, en fin de 1ère bachelier, le niveau B1. C’est donc ardu si on n’a jamais fait d’anglais avant, mais pas impossible ! Aucun niveau débutant n’est organisé. Si c’est ton cas, il est conseillé de faire de l’anglais intensivement avant de t’inscrire à l’EPHEC.

Non, un seul stage est prévu, en fin de cycle. Il dure 15 semaines et permet de réellement découvrir et exercer le métier de juriste, grâce aux compétences déjà acquises. Mais, dès la première année et tout au long du cycle, par le biais de différentes activités intégrées dans les unités d’enseignement, tu seras confronté au métier de juriste sur le terrain : au tribunal, au parlement, chez un avocat, dans une entreprise…